Accueil Recommandé par l'Équipe L’art d’être un entrepreneur @ Paul Sarrasin

L’art d’être un entrepreneur @ Paul Sarrasin

par Karyne Plouffe

J’ai eu récemment l’immense honneur d’interviewer l’ancien VJ (vidéo-jockey) de MusiquePlus, Paul Sarrasin. Puisque j’ai toujours admiré cet homme, j’étais bien curieuse de savoir ce qu’il était devenu. Il travaille un peu plus dans l’ombre qu’autrefois, mais il n’en demeure pas moins une personnalité fort inspirante au Québec.

 J’ai eu le plaisir de découvrir un homme extrêmement vivant et sympathique de qui émane énormément de créativité. Partager mon coup de cœur avec vous pour cette personnalité est pour moi un pur bonheur!

Paul n’est pas simplement un entrepreneur, c’est un artiste visionnaire. En effet, il a toujours eu envie de créer son propre parcours. Cet homme qui a quitté le Saguenay à l’âge de 23 ans pour vivre une vie d’aventure à son image a dû se réinventer à maintes occasions.

Paul Sarrasin Mindset Entrepreneur Mag

Après ma discussion avec lui, j’ai réalisé que peu d’artistes se considèrent entrepreneurs, ce qui est bien dommage! Paul est un exemple parfait que ces deux univers sont pourtant alliés et c’est la raison pour laquelle j’ai eu le désir d’écrire sur lui. Énormément d’artistes croient, à tort, qu’ils ne réussiront pas à vivre de leur art. Paul a toujours cru en ses capacités et n’a jamais cessé de visualiser ses rêves les plus fous. Si le Saguenéen a réussi à faire cet incroyable bout de chemin, d’autres peuvent assurément tenter leur coup !

Après avoir côtoyé les plus grandes stars de la planète comme VJ, Paul est arrivé à la croisée des chemins et il a choisi de réorienter sa carrière. À peine âgé de trente ans, il se dirige alors vers la narration et le doublage. Ce passage transitoire dans sa vie n’est pas facile, mais il adore ce qu’il fait.

En effet, son passage entre la vie de vedettariat engendré par son emploi comme VJ et celui de devenir un artiste assumé a été l’un des moments les plus difficiles de sa vie. (Vous pourrez en savoir plus sur son parcours et les difficultés que Paul a dû surmonter dans mon livre qui sera publié en septembre… détails au bas de cet article). Il est créatif et il sent qu’il est à sa place lorsqu’il est en studio à interpréter des personnages. Cet état de bien-être le rend plus créatif que jamais et c’est de là que naissent de grands projets dans son esprit.

L’art d’être un entrepreneur est tout d’abord de laisser émerger ses idées. Paul l’a compris!

Alors qu’il pratique le bouddhisme, il y a de cela quelques années, Paul décide de fabriquer lui-même son autel de méditation. Il commence par monter une structure en bois et y intègre différents matériaux tels que des tissus, papiers et impressions photo avant de peindre l’œuvre finale. À la vue de cette œuvre, plusieurs amis bouddhistes lui demanderont de leur en créer une et c’est ainsi qu‘il en fera une trentaine au fil des années. Paul finit par fabriquer un dernier autel à la fin de sa pratique et ce dernier changera sa vie.

En effet, son père Roger, historien de l’art de son métier, l’encourage fortement à se lancer dans la création d’œuvres d’art à la vue de cette dernière création. Paul loue aussitôt un petit atelier puis rapidement un plus grand et commence la réalisation de sa première collection. Habile et passionné, Paul a créé une collection de 35 œuvres lors des six dernières années. Il apprécie la liberté intérieure que lui procure ce métier et il la savoure pleinement.

Une personne qui crée de toutes pièces une œuvre. N’est-ce pas la définition même du mot entrepreneuriat?

Paul est fier de nous présenter son exposition « Dialogue avec la matière », qui aura lieu du 26 septembre au 28 novembre 2019, au Centre national d’exposition (CNE) de Saguenay. Nous pourrons admirer le fruit de son travail des dernières années et de sa détermination sans borne.

Engagé et fier, il m’annonce qu’il assumera le rôle de porte-parole des manifestations entourant le 40e anniversaire de fondation de cette institution. Qu’on ait songé à lui le touche profondément, me confie-t-il. L’artiste me raconte qu’avec tous ses nouveaux projets, il se sent plus authentique que jamais. Il espère ainsi inspirer de jeunes entrepreneurs qui souhaitent vivre de leur passion, tout comme lui.

Je vous laisse sur ses mots inspirants de Paul Sarrasin!

Paul Sarrasin Mindset Entrepreneur Mag

L’entrepreneuriat est pour moi source de grande satisfaction. Surtout en arts visuels où le défi est colossal considérant l’hermétisme d’un milieu parfois très conservateur. Je suis avant tout un artiste qui aime les affaires et qui n’est pas du genre à reculer. Entreprendre, c’est créer une nouvelle entité à partir de ses propres rêves.

C’est un mariage entre le cerveau gauche et le cerveau droit. L’enfant et l’adulte au cœur de chacun de nous doivent trouver leur place dans un processus sain et viable à long terme.  Quand l’enfant pond une idée géniale, l’adulte doit prendre le relai afin de soutenir le processus sans lui couper les ailes. C’est ainsi que mon propre enfant intérieur a créé l’ensemble des tableaux de ma première exposition. L’adulte quant à lui façonne avec rigueur et protège l’œuvre autant au sens propre qu’au sens figuré.

Mais le plus important pour moi est de se faire confiance et de persévérer, peu importe les réponses négatives qui se présentent sur notre route. Chaque objection devient pour moi matière à réflexion et me propulse vers le haut plutôt que de paralyser mon envol. C’est parfois très difficile, mais la victoire n’en est que plus grande et méritée. Mon chemin a sans cesse été parsemé d’éteignoirs de réverbères et je ne m’en porte que mieux grâce à eux!

Il est important de traiter son « bébé » comme une entité vivante avec respect et diligence. Je suis discipliné dans la gestion de mes affaires et je désire me conduire équitablement à l’égard de toutes les instances avec lesquelles je transige. Être entrepreneur, c’est aussi apprendre à établir le meilleur équilibre possible entre créativité et pragmatisme.

Être fort et se relever sans cesse avec une résilience à toute épreuve est sans doute l’un des plus grands outils que puisse avoir dans son arsenal un bon entrepreneur. Le plus grand accomplissement selon moi est celui de réaliser son projet le plus cher. N’en doutez jamais et ne permettez à personne de dicter votre parcours!  

Karyne

Détails complets sur mon livre « Inspiration au masculin » : sortie prévue le 25 septembre 2019 en magasin et en ligne : Inspirations au masculin, par Performance Édition.

Crédits photos : Karyne Plouffe

Un merci spécial à Caroline Roberge pour la révision et la correction.

Publications qui pourraient vous intéresser

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite