Accueil Recommandé par l'Équipe La montre de l’heure @ Sam Leroux & Alex Desabrais

La montre de l’heure @ Sam Leroux & Alex Desabrais

par Stephane Belanger

J’ai tout de suite aimé le concept et la mission de l’entreprise ! On ne peut qu’être fier de voir et d’encourager une entreprise offrant un produit québécois haut de gamme dans le domaine horloger avec une mission aussi inspirante. J’en veux une ! C’est ce qu’on se dit lorsqu’on entend parler des montres solaires Solios.

Complicité et esprit d’équipe

J’ai récemment eu le plaisir de rencontrer les deux co-fondateurs des montres solaires Solios, Alexandre Desabrais et Samuel Leroux. Deux jeunes entrepreneurs qui avaient une carrière très prometteuse et qui pourtant, ont décidé de se lancer dans la création d’accessoires de mode avec la particularité d’y intégrer leur philosophie de vie.

Qu’est-ce qui a bien pu pousser ces deux anciens employés à se lancer en affaires ? D’abord, il faut préciser qu’ils se sont connus lors de leurs études en finance aux HEC Montréal. Durant leur passage sur le marché du travail, l’envie persistante et toujours grandissante de démarrer leur propre entreprise les animait profondément. L’un travaillait pour une entreprise d’investissements et le second pour une compagnie de technologie.

L’idée d’entreprise est venue du besoin de créer un objet qui allait avoir un impact positif sur l’environnement et la vie des gens. Étant passionnés de montres, ils ont remarqué une opportunité dans ce marché. Après plusieurs mois de recherche, ils ont fait le constat qu’il n’y avait aucune montre au design minimaliste qui fonctionnait à l’énergie solaire. Même si ce style est vraiment en vogue aujourd’hui, aucune montre ne présentait ces deux aspects indissociables à leurs yeux. Ce qui les a davantage motivés à créer leur premier modèle de montre combinant un look épuré avec le plus faible impact environnemental possible.

Leur message est clair : offrir une alternative qui permet d’améliorer ses habitudes de consommation liées aux produits de la mode, en adaptant une approche écoresponsable. Rendre le prix accessible, sans pour autant sacrifier le style et la qualité.

La création de prototypes… tout un tour de force !

Selon eux, lancer une montre sur le marché avec sa marque c’est rendu facile de nos jours, en les faisant fabriquer en Chine par exemple. Mais créer une montre haut de gamme, esthétique, écologique, durable et fonctionnant à l’énergie solaire… ça c’est une autre histoire… et vient avec son lot de défis!

Pour en arriver à concevoir leurs premiers prototypes, les deux entrepreneurs ont travaillé sur leur concept à temps partiel durant près de deux ans en conservant leur emploi. Pour concevoir une montre qui respecte leurs normes élevées, ça leur prenait différents types de fournisseurs pour arriver à créer un seul prototype.

Au départ, ils m’avouent qu’ils ne connaissaient rien à propos du processus de conception des montres ainsi que du marché. Ils ont dû être créatifs pour concevoir une montre qui se distingue. Selon eux, la concurrence offre des montres minimalistes ou des montres solaires, mais aucune n’offre les deux, sans parler de l’aspect écoresponsabilité.

montre solios mindset entrepreneur
Crédits photos : Karyne Plouffe

Trouver les bons fournisseurs, pas si simple !

De plus, nos deux fondateurs ne se sont pas contentés d’acheter les accessoires qui étaient déjà fabriqués par les fournisseurs. Ils sont allés les rencontrer sur place afin de pouvoir expliquer ce qu’ils souhaitaient concrètement obtenir. Cela les a amenés à voyager dans plusieurs pays afin de vérifier si ces entreprises respectaient les normes strictes de qualité environnementales visées par Solios. Par exemple, la qualité des matériaux utilisés (sans produits chimiques), l’utilisation de silicone sans solvants, etc. Même les conditions des travailleurs les préoccupaient. Certains ont accepté d’adapter leur processus de production tandis que d’autres ont refusé afin de conserver leur processus de fabrication standardisé et rentable.

On a même posé des questions pour savoir qu’est-ce qu’il y avait à l’intérieur du bracelet d’apparence écologique… Souvent, c’est fabriqué avec du PVC, qui est très néfaste pour l’environnement.

Alex

Une fois les fournisseurs trouvés, il faut maintenant que les composantes puissent s’assembler et donner le résultat escompté.

Tu ne peux pas lancer un produit à moitié fonctionnel… tu es obligé d’aller jusqu’au bout !

Sam

Ils m’ont confié que le premier prototype était affreux. Même si c’était un peu décourageant par moment, cela indiquait qu’ils étaient sur la bonne voie ce qui rendait leur produit difficilement copiable par la concurrence.

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que même leur emballage est fait à 100 % de matières recyclées! Puisque pour eux, l’emballage fait aussi partie du produit.

Même les packagings faits à 100 % de matières recyclées, les fournisseurs les rendent non recyclables, c’est fou ! Ils les recouvrent souvent d’une pellicule de plastique…

Sam
Crédits photos : Solios

La distinction « Solios »

En plus de la fiabilité des matériaux, ils ont réussi à trouver une membrane de surface suffisamment transparente pour laisser passer la lumière du soleil afin de permettre à la batterie de se recharger. Pour environ deux heures d’exposition à la lumière du jour, on obtient une autonomie de plus de six mois. Ça évite ainsi d’avoir besoin de la changer régulièrement et de polluer davantage la nature. Aucun aspect écologique n’est négligé.

Avec la qualité de montre qu’ils ont réussi à développer, ils auraient pu la vendre plus cher à une clientèle spécifique telle que visée par Audi et BMW. Cependant, cela aurait été à l’encontre de leur mission. En vendant leur montre à un prix plus accessible, ils atteignent ainsi un plus vaste public, ce qui aura pour effet de créer un impact plus significatif sur l’environnement.

Le but est de retransmettre cette mentalité-là… d’offrir aux gens la possibilité de faire de meilleurs choix… On n’est pas les premiers à le faire… on veut faire partie de la nouvelle vague d’entrepreneurs qui le font… qui vont encourager les gens à changer juste un ou deux critères d’achat afin de mieux consommer.

Alex et Sam

Ils sont également des fiers collaborateurs de la fondation David Suzuki.

solios watches mindset entrepreneur
Crédits photos : Karyne Plouffe

Plus de 100 000 $ juste pour lancer leur start-up[i]

Pour débuter la production du premier prototype fonctionnel, ils ont eu recours à une campagne de socio-financement sur la plateforme Kiskstarter[ii]. L’objectif initial était d’amasser 25 000$ afin de pouvoir procéder une première commande. En effet, ils ont eu la brillante idée d’investir dans l’organisation d’un événement conjointement à la campagne, afin d’offrir l’opportunité à des centaines de personnes de se procurer les montres à prix moindre (en prévente). Par conséquent, un montant totalisant plus de 100 000 $ ont été amassé, soit 400 % de leur objectif initial. Ils ont aussi eu recours à d’autres sources de financement, dont une bourse et des subventions. Ces montants ont également pu servir à générer un inventaire suffisant afin qu’ils puissent vendre en ligne après la campagne également.

Ça prend toute une mentalité d’entrepreneur et du cran pour payer un événement de cette envergure tout en étant convaincu qu’ils allaient réaliser des ventes pour le rendre profitable.

Ça fait drôle à dire, mais l’activité de financement a permis de nous… endetter. En fait, c’est que ça nous a permis de retourner vers des institutions et puis dire « on a maintenant la crédibilité » pour faire une demande de financement conventionnelle.

Sam

Le soutien de la communauté entrepreneuriale

Ce qu’ils ont le plus apprécié durant leur début en tant qu’entrepreneurs, c’est le réseau incroyable qu’ils ont développé avant, pendant et après leur lancement. Ils ont reçu plusieurs conseils d’experts dans les différents domaines qui les touchent. Que ce soit via le personnel des organisations liées à l’entrepreneuriat ou des dirigeants d’entreprise.

Nous avons bâti notre network par HEC Montréal, nos échanges internationaux (Suède et Singapour), en nous rendant souvent dans les 5@7 des jeunes professionnels, avec nos derniers emplois respectifs, puis le plus important, avec les organismes d’aide à Montréal – Fondation Montréal inc., PME Montréal, Futurpreneur.

Un network ça vaut mille fois plus que n’importe quel financement !

Alex

Votre plan d’avenir ?

Dès le début, ils ont misé sur le produit et ses caractéristiques. Maintenant ce qu’ils visent, c’est de retransmettre aux gens pourquoi ils ont créé ce produit-là et pourquoi ils le vendent, autrement dit : leur raison d’être… (Leur « why[iii] »)

Sur le plan de la gestion, ils ont commencé à délégué des tâches en commençant par leur comptabilité. Deux gars de finance qui délèguent les tâches comptables pour être plus rentable… j’adore ce mindset, cette façon de voir les choses ! Même s’ils  sont capables de réaliser ces fonctions, c’était devenu une « perte de temps » pour eux puisque les nombreux moments qu’ils utilisaient pour ça ne leur rapporte aucun revenu. Et c’est souvent le cas pour la plupart des entrepreneurs.

Egalement, leur équipe va s’agrandir bientôt. Ils prévoient des embauches d’ici quelques semaines.

À propos de la montre et des autres produits à venir, ils vont continuer d’améliorer leur concept en visant de diminuer davantage l’empreinte environnementale. Plus tard, ils visent de créer d’autres produits avec la même mentalité liée aux habitudes de consommations écoresponsables.

Notre mentalité est aussi basée sur l’amélioration des habitudes de vie et de consommation. La perfection est une illusion, mais l’amélioration est accessible à tous. Tous les petits gestes font une différence et devraient être soulignés.

Sam et Alex

Stéphane

Un merci spécial à Caroline Roberge pour la révision et la correction.

Comment se procurer votre montre Solios ?

Par la boutique en ligne :

En magasin : Boutique Tozzi sur la rue Crescent à Montréal

Crédits images et vidéos : Global News


[i] Start-up : Une start-up, est une nouvelle entreprise innovante, généralement à la recherche d’importants fonds d’investissement, avec un très fort potentiel éventuel de croissance économique. Source : wikipédia.

[ii] Kickstarter est une entreprise américaine de financement participatif. Kickstarter aide les créateurs à trouver les ressources et le soutien dont ils ont besoin pour donner vie à leurs idées. Source : Wikipédia et Kickstarter

[iii] Le « Why » : Le POURQUOI est le but, la cause ou la conviction qui anime chacun de nous. Simon Sinek

Publications qui pourraient vous intéresser

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite