fbpx
Accueil Entrepreneurship L’entrepreneuriat, une solution face à la crise ?

L’entrepreneuriat, une solution face à la crise ?

par Mélanie Figueiras

La crise sanitaire dans laquelle nous sommes a fortement impacté l’économie de notre pays. En effet, l’activité économique a chuté de près de 10%. Avec cette baisse significative, de nombreux apprentis entrepreneurs se questionnent sur la problématique suivante : est-ce pertinent de créer une entreprise maintenant ?

La réponse est oui ! En dépit de ces chiffres et de la situation actuelle, de nouveaux besoins ont émergé et ont mis en avant des secteurs d’activité qui auparavant n’étaient pas autant sollicités tels que la santé, la grande distribution, l’e-commerce, les plateformes de VOD (Netflix, Disney plus). Ceci a fait naître de nouvelles idées innovantes et des opportunités qui aident les entrepreneurs à tirer leur épingle du jeu. Le confinement a permis de faire évoluer les mentalités des Français, ils se concentrent sur les besoins réels et nécessaires à notre quotidien. Des innovations naissent pour contribuer aux changements liés à la lutte contre la propagation du virus (restrictions, gestes barrières, …).

L’année dernière, la France a connu un nouveau record historique du nombre de créations d’entreprises. On enregistre une hausse de plus de 4% par rapport à l’année précédente, selon une étude récente publiée par l’INSEE. Près de 850 000 nouvelles entreprises se sont créées et ce, malgré la crise sanitaire et économique que nous vivons.

L’année 2020 était une année de succession de difficultés économiques et sociales mais cela n’a pas empêché les Français de conserver l’esprit d’entreprendre et de créer leur activité et entreprise.

Notons aussi que ce sont surtout les entreprises individuelles (entreprise dirigée par une seule personne n’ayant pas de personnalité morale) qui ont contribué à cette hausse. Les créations d’autres types d’entreprises sont, quant à elles, restées aussi régulières que l’année passée.

Un air de renouveau pour les entrepreneurs de l’artisanat français…

Beaucoup de jeunes entreprises ont profité de la situation pour renouveler leur activité.

Les créateurs d’entreprises de certains secteurs ont porté leur projet dans un sens qui aide les Français à respecter les nouvelles restrictions.

En effet, pendant les confinements, les boutiques et magasins de mode ont dû fermer leurs grilles. En mars dernier, les stocks de masques épuisés, les couturières et chef d’entreprises de petits magasins ont contribué au soutien des Français en se réinventant et en se mobilisant dans la création de masques en tissu avec tout type de matières telles que les t-shirts, chemises, draps et autres textiles.

À l’aide d’un patron homologué aux normes sanitaires, ce sont des centaines de milliers de masques créés à destination des Français.

Cette nouvelle pratique a permis aux entreprises fermées de pouvoir continuer leur activité sous une autre forme et à aider à la création de masques dans tout le territoire français.

… Et pour bien d’autres secteurs aussi.

Le nouveau protocole sanitaire contraint de nombreux domaines comme celui du tourisme à s’adapter à la situation. Par exemple dans les hébergements touristiques, les room directories (ou livrets d’accueil) version papier sont bannis ou remplacés après chaque client, le nettoyage dans les chambres et lieux communs est renforcé et les buffets à volonté sont supprimés. Des contraintes qui peuvent engendrer des coûts financiers supplémentaires et imprévus pour les hébergeurs.

Entrent en jeu les Start-ups comme Utelys, une solution de room directory entièrement digitale pour accompagner les acteurs de l’hôtellerie. Ou bien Skoon smart handle, une poignée de porte auto-désinfectante. Et encore Camera Covid, une caméra thermique intelligente qui mesure la température corporelle de chaque personne.

Pour inciter les entreprises à lutter contre la propagation du virus, l’Etat propose un chèque numérique de 500 euros pour les commerçants impactés par une fermeture administrative.

L’accompagnement des entreprises par le gouvernement

En France, pour créer une entreprise, l’Etat accompagne le créateur dans le financement des formalités administratives.

Depuis quelques années déjà, il a mis en place une politique de facilitation de la création d’entreprises en France. De nombreux dispositifs fiscaux, sociaux et financiers sont en vigueur et ce, malgré la crise. Ce soutien donne aux créateurs et repreneurs la possibilité d’entreprendre. Des aides financières à la création existent. Certaines comme l’ACRE donnent l’opportunité à ces porteurs de projet d’avoir une exonération partielle des cotisations sociales pendant la première année. Pour bénéficier de cette aide, les auto-entrepreneurs doivent remplir des formalités administratives et respecter certaines conditions. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du gouvernement. Le montant de ces aides varie en fonction du profil de chaque créateur ou repreneur. Entreprendre en France est devenu un moyen pour remédier aux nouveaux besoins qui émergent face à la crise. Créer sa propre société et gérer son entreprise comportent certes des avantages et inconvénients mais malgré tout, nous pouvons dire que monter une entreprise et s’enregistrer au registre du commerce ne fait plus peur aux Français.

Mélanie Figueiras

Consultante SEO

Utelys

Publications qui pourraient vous intéresser

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite